cllancelps

165Notre mérite nous attire l'estime des honnêtes gens, et notreétoile celle du public.166Le monde récompense plus souvent les apparences du mérite que lemérite même.167L'avarice est plus opposée à l'économie que la libéralité.168L'espérance, toute trompeuse qu'elle est, sert au moins à nousmener à la fin de la vie par un chemin agréable.169Pendant que la paresse et la timidité nous retiennent dans notredevoir, notre vertu en a souvent tout l'honneur.170Il est difficile de juger si un procédé net, sincère et honnêteest un effet de probité ou d'habileté.171Les vertus se perdent dans l'intérêt, comme les fleuves se perdentdans la mer. longchamp pliage
172Si on examine bien les divers effets de l'ennui, on trouvera qu'ilfait manquer à plus de devoirs que l'intérêt.173Il y a diverses sortes de curiosité: l'une d'intérêt, qui nousporte à désirer d'apprendre ce qui nous peut être utile, etl'autre d'orgueil, qui vient du désir de savoir ce que les autresignorent.174Il vaut mieux employer notre esprit à supporter les infortunes quinous arrivent qu'à prévoir celles qui nous peuvent arriver.175La constance en amour est une inconstance perpétuelle, qui faitque notre coeur s'attache successivement à toutes les qualités dela personne que nous aimons, donnant tantôt la préférence à l'une,tantôt à l'autre; de sorte que cette constance n'est qu'uneinconstance arrêtée et renfermée dans un même sujet.176Il y a deux sortes de constance en amour: l'une vient de ce quel'on trouve sans cesse dans la personne que l'on aime de nouveauxsujets d'aimer, et l'autre vient de ce que l'on se fait un honneurd'être constant.177La persévérance n'est digne ni de blâme ni de louange, parcequ'elle n'est que la durée des goûts et des sentiments, qu'on nes'ôte et qu'on ne se donne point.178Ce qui nous fait aimer les nouvelles connaissances n'est pas tantla lassitude que nous avons des vieilles ou le plaisir de changer,que le dégoût de n'être pas assez admirés de ceux qui nousconnaissent trop, et l'espérance de l'être davantage de ceux quine nous connaissent pas tant. sac pliage longchamp 179Nous nous plaignons quelquefois légèrement de nos amis pourjustifier par avance notre légèreté.180Notre repentir n'est pas tant un regret du mal que nous avonsfait, qu'une crainte de celui qui nous en peut arriver.181Il y a une inconstance qui vient de la légèreté de l'esprit ou desa faiblesse, qui lui fait recevoir toutes les opinions d'autrui,et il y en a une autre, qui est plus excusable, qui vient dudégoût des choses.182Les vices entrent dans la composition des vertus comme les poisonsentrent dans la composition des remèdes. La prudence les assembleet les tempère, et elle s'en sert utilement contre les maux de lavie.183Il faut demeurer d'accord à l'honneur de la vertu que les plusgrands malheurs des hommes sont ceux où ils tombent par lescrimes.184Nous avouons nos défauts pour réparer par notre sincérité le tortqu'ils nous font dans l'esprit des autres. sac a main longchamp
185Il y a des héros en mal comme en bien.186On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices; mais on méprisetous ceux qui n'ont aucune vertu.187Le nom de la vertu sert à l'intérêt aussi utilement que les vices.188La santé de l'âme n'est pas plus assurée que celle du corps; etquoique l'on paraisse éloigné des passions, on n'est pas moins endanger de s'y laisser emporter que de tomber malade quand on seporte bien.189Il semble que la nature ait prescrit à chaque homme dès sanaissance des bornes pour les vertus et pour les vices.190Il n'appartient qu'aux grands hommes d'avoir de grands défauts.191On peut dire que les vices nous attendent dans le cours de la viecomme des hôtes chez qui il faut successivement loger; et je douteque l'expérience nous les fît éviter s'il nous était permis defaire deux fois le même chemin.


评论