cllancelps

Je l'attendais tous les jourspour faire une grande chasse au lapin: un jour, le chasseur du Princem'apporta une très-grande lettre de la part du Prince. Je pensais quec'était ma permission de chasse. Point du tout, c'était mon brevet deporte-arquebuse[81], que le Prince m'envoyait, avec une lettre de luitrès aimable. Cette place de porte-arquebuse montait à 2.400 livres parannée. Après ça, je me suis présenté sur-le-champ chez l'Empereur, pourle remercier de toutes les bontés qu'il avait pour moi: «Je ferai monpossible pour mériter les bontés de votre Majesté.»Il me dit: «Roustam, je t'ai donné un bon sabre en Égypte, je ne le voispas. parka ralph lauren homme
Pourquoi tu le portes pas?» Je lui dis: «Sire, quand nous sommesarrivés à Fréjus, le prince Berthier m'a demandé que je lui prête monsabre et m'a dit qu'il me le rendrait à mon arrivée à Paris. Mais il neme l'a pas encore rendu.» Il me dit: «Je ne veux plus de ça. Va le luidemander, de ma part, aujourd'hui.» Et je me suis rendu chez le Prince,et je lui ai demandé mon sabre de la part de l'Empereur.» Il me dit: «Jen'ai pas de sabre à toi. Je ne sais pas ce que tu me demandes. vetements ralph lauren pas cher » Et jeretourne à la maison. Je dis à l'Empereur ce que m'a dit le Prince.L'Empereur m'envoie une seconde fois. Il me dit: «Berthier veut garderton sabre. Je ne veux pas ça. Dis-lui bien de ma part qu'il te rende tonsabre.» Et je retourne encore, le même jour. taille ralph lauren
Le Prince me dit:«Comprends-tu le français?» Je lui dis: «Oui, monseigneur.» Il me dit:«Eh bien j'ai fait un troc avec l'Empereur; je lui ai donné un de messabres pour le tien.» Je lui dis: «Oui, je comprends très-bien, àprésent.»Et je conte tout ça à l'Empereur. Il me dit: «Berthier est un vilain. Çane fait rien. Je vais te donner un de mes sabres.


评论