cllancelps

Mais quoi est donc le secret de M. de Belen?A ce moment, l'intendant du duc parut à la porte du salon, et s'arrêta,regardant de tous côtés comme s'il eût cherché quelqu'un.M. de Belen s'approcha de lui:--Qu'y a-t-il?--Monsieur le duc, un être étrange, presque effrayant, qui se dit leserviteur de M. Armand de Bernaye, insiste pour parler immédiatement àson maître... sac voyage
 --M. de Bernaye doit se trouver dans une des salles de jeu.L'intendant se dirigea du côté que le duc lui indiquait. Il n'eut aucunepeine à rejoindre Armand, qui, le sourire aux lèvres, suivait une partiede baccarat engagée entre quelques joueurs, parmi lesquels Stéphane,Colombet et Allard s'étaient érigés en chefs d'attaque. Aux premiersmots prononcés à voix basse par l'intendant, Armand tressaillit.--Je vous suis, dit-il.--J'ai fait entrer votre serviteur dans un salon réservé. sac besace femme --C'est bien.Un instant après, Armand pénétrait dans une petite salle artistementdécorée. La porte se referma derrière lui. Le personnage qui venait dele faire demander mérite description. C'était certes une des créaturesles plus bizarres qui se puissent imaginer. Au milieu d'une face d'unbrun olivâtre, s'épatait un large nez aux narines plates; les jouesosseuses saillaient comme les moulures d'un masque japonais; la bouche,aux lèvres jaunes à force d'être pâles, était largement fendue etlaissait voir des dents presque noires, mais aiguës comme les pointesd'un crayon d'ébène. Son front était tatoué de lignes bizarres quis'entre-croisaient géométriquement. sac cuir femme
Cet être singulier était enveloppédans un large manteau, sorte de plaid qui tombait jusqu'à ses piedsnus. Son front, ridé et sans cheveux, était à demi caché par un chapeauplat, sans bord, absolument rond et qui semblait se tenir, par prodige,en équilibre sur son crâne pointu. S'il se fût découvert, on eûtremarqué une touffe de cheveux partant du sommet de l'occiput etsoigneusement roulée sur elle-même en une espèce de rosette.Dès que M. de Bernaye parut, le spectre exotique étendit les bras enavant, en même temps qu'il se prosternait presque jusqu'à terre.Quelques mots furent échangés dans une langue que, certes, aucun desinvités de M. de Belen n'eût comprise.


评论