cllancelps

Sa voiture de voyage était remplie de malles, de cartons et depetites boîtes. Elle descendit pour baiser la main de madameJadewska. Zésim prit encore une fois congé de sa mère, qui sesuspendait à son cou en pleurant amèrement; puis ils montèrent envoiture, le cocher saisit les rênes, et le jeune et beau couples'élança dans le monde.La route traversait de vastes plaines, longeait des chaînes decollines brisées, des forêts aux teintes bleuâtres, d'immensesprairies couvertes de troupeaux de chevaux et de moutons, passaitdevant des églises aux coupoles brillantes et des villages au gracieuxaspect. Pendant qu'ils se dirigeaient vers le Nord, des bandesd'oiseaux de passage, des oies sauvages, des hirondelles, des cailles,volaient vers le Sud. De temps en temps, une légère brise apportaitles notes plaintives d'un chalumeau ou la douce mélodie d'un liedpopulaire petit-russien.Zésim parlait, et Dragomira l'écoutait; il la servait, et elleacceptait ses services avec calme; toutes ces prévenances rendaient levoyage charmant. longchamp besace
Une seule fois elle lui adressa une question; elle était relative aucomte Soltyk.Zésim ne le connaissait pas; il avait seulement entendu parler delui. On l'avait dépeint, au Casino des officiers, comme une espèce deMonte-Cristo et d'Hamlet.Le soir venait; dans le lointain resplendissaient les tours et lescouples dorées de Kiew.Le ciel, tout rouge, semblait enflammé, et la terre paraissait inondéede feu: c'était comme si l'on avait passé à travers une mer desang. Puis les flammes s'éteignirent; les nuages se frangèrent d'or ducôté du couchant; l'obscurité se répandit, et la brume s'éleva sur lesprairies. Le crépuscule étendit son épais voile sombre, la premièreétoile apparut à l'Orient. Sac à dos Longchamp Il faisait nuit; le cocher alluma seslanternes. Ils passèrent par une forêt touffue.De temps en temps les arbres s'interrompaient. Dans les intervalles onapercevait un pays marécageux avec de grands roseaux et des lysblancs. Tout à coup, sur un des côtés de la route, dans les buissons,apparut une flamme longue et mince: elle s'inclinait et faisait desmouvements étranges."Un feu follet," dit Zésim.Dragomira posa son bras sur celui de son compagnon et le regarda bienen face. longchamps soldes
 "C'est mon portrait, dit-elle, moi aussi je suis un feu follet; ne mesuis pas; et surtout si je te fais signe. Tu pourrais tomber dans unmarais et te noyer.- Tu tiens d'étranges discours. Es-tu donc une de ces sirènes qui nousentraînent à la mort?- Il y a aussi des créatures saintes qui tuent."Ils arrivèrent tard à Kiew. La nuit couvrait déjà les hauteurs et lesplaines, les rues et les maisons de la ville étaient resplendissantesde lumières.Le cocher tourna du côté de Podal, ce quartier qui s'avance au bord duDnieper et qui est situé sur la pente de ces hauteurs où s'élève lavieille ville proprement dite.


评论