cllancelps

« Es-tu prêt? demanda Mardona à sa victime.- Oui », répondit Sabadil.Elle se courba vers lui et l'embrassa; après elle, vinrent lesassistants, qui lui donnèrent aussi le baiser de paix. Puisl'assemblée entonna en choeur un cantique. Barabasch et ses compagnonssaisirent Sabadil, défirent les liens qui le garrottaient,l'étendirent sur la croix et l'y attachèrent, par les pieds et par lesmains, avec de grosses cordes. Ils redressèrent ensuite la croix etl'appuyèrent à la muraille.La foule demeura quelques moments encore dans le temple, murmurant desprières, glacée par ce spectacle inusité, et inquiète. sac longchamps prix discount
Enfin toussortirent et se dispersèrent.Nimfodora, Sofia et Sukalou restèrent près de Sabadil. Mardona le leuravait ordonné. Barabasch montait la garde à la porte de la métairie,où l'on avait fermé et barricadé toutes les issues. Personne ne devaitentrer jusqu'au prochain lever du soleil.Une heure s'écoula. Mardona sortit de nouveau dans la cour. longchamp soldes Elleregarda au loin, de tous les côtés, durant quelques minutes. Alors,comme elle ne remarqua rien de suspect, elle déchaîna les grandschiens-loups, les lâcha, appela Barabasch et retourna avec lui autemple.A son ordre, les assistants enlevèrent la croix de la muraille et lacouchèrent par terre.« Cela ne suffit pas, dit la Mère de Dieu, très calme, mais avec sonregard étrange. L'Eternel n'est pas satisfait. Je sens l'inspirationde l'Esprit, qui me dit que ta punition est trop faible. Tu vas êtrefixé à cette croix au moyen de trois clous, Sabadil. prix longchamp moins cher
Seulement alorsje serai contente. »Une pâleur mortelle envahit le visage de Sabadil. Les assistantsregardèrent Mardona, terrifiés.« Dieu le veut! dit-elle d'un ton solennel! Que sa volontés'accomplisse!- Amen! murmurèrent les assistants.- Amen! répéta Sabadil, complètement résigné.- Il est temps de nous mettre à l'oeuvre et d'accomplir ce sacrifice,dans le temple même, continua Mardona. Nimfodora, tu cloueras lesmains de Sabadil à la croix.


评论