cllancelps

Les conditions danslesquelles j'ai été élevé sont normales, naturelles, je dirai mieux,elles me paraissent obligatoires s'il s'agit--et je crois que c'est moncas--d'une naissance clandestine, du produit d'une faute, pour toutdire. Ces mêmes conditions me paraissent tout à fait inadmissibles dansun cas normal et légitime... tel que la naissance de l'héritier légitimed'un trône.Ayant dit ces mots avec une conviction évidemment sincère, le Torerodemeura un moment rêveur.Pardaillan, qui connaissait le secret de sa naissance, et qui continuaitde l'observer avec une attention soutenue, songea en lui-même:«Pas si mal raisonné que cela. hermes birkin
 »Cependant le Torero reprenait:--Et quand bien même je serais le fils du roi, quand bien même MmeFausta étalerait à mes yeux les preuves les plus convaincantes, cesfameuses preuves qu'elle détient, paraît-il, eh bien, voulez-vous queje vous dise? Je refuserais de reconnaître le roi pour mon père, jem'efforcerais de refouler ma haine et je disparaîtrais, je fuiraisl'Espagne, je resterais ce que je suis: obscur et sans nom.--Ah bah! et pourquoi donc? fit Pardaillan, dont les yeux pétillaient.--Voyons, chevalier, si le roi, mon père, me tendait les bras, s'il mereconnaissait, s'il s'efforçait de réparer le passé, ne serais-je pas endroit d'accepter la nouvelle situation qui me serait faite?--Si votre père vous tendait les bras, dit gravement Pardaillan, votredevoir serait de le presser sur votre coeur et d'oublier le mal qu'ilpourrait vous avoir fait.--N'est-ce pas? fit joyeusement le Torero. C'est bien ce que je pensais.Mais ce n'est pas du tout cela que l'on m'offre.--Diable! que vous offre-t-on?--On m'offre des millions pour soulever les populations, on m'offre leconcours de gens que je ne connais pas. montre hermes On ne m'offre pas l'affectionpaternelle. En échange de ces millions et de ces concours, on me proposede me dresser contre mon prétendu père. Mon premier acte de fils sera unacte de rébellion envers mon père.--C'est à la tête d'une armée que je prendrai contact avec ce père, etc'est les armes à la main que je lui adresserai mon premier mot. Et,quand je l'aurai humilié, bafoué, vaincu, je lui imposerai de mereconnaître officiellement pour son héritier. Voilà ce que l'on m'offre,ce que l'on me propose, chevalier.--Et vous avez accepté?--Chevalier, vous êtes l'homme que j'estime le plus au monde. foulard hermes
Je vousconsidère comme un frère aîné que j'aime et que j'admire. Je ne veuxavoir rien de caché pour vous. Or, vous qui m'avez témoigné estime etconfiance, apprenez à me connaître et sachez que j'ai commis cettemauvaise action de songer à accepter.--Bah! fit Pardaillan avec son sourire aigu, une couronne est bonne àprendre.--Je vous comprends. Quoi qu'il en soit, on m'avait présenté leschoses de telle manière, je crois. Dieu me pardonne, que la raisonm'abandonnait: j'étais comme ivre, ivre d'orgueil, ivre d'ambition.


评论